Préparer le CAP cuisine en candidat libre

on

Hello mes petites poules !

Aujourd’hui c’est un article très cher à mon cœur que je vous écris !

Je vais vous parler d’une des décisions les plus difficiles que j’ai prises ces dernières années, mais aussi la plus excitante: passer le CAP cuisine en candidate libre.

D’abord pourquoi ai-je pris cette décision:

La cause ?

J’ai toujours aimé cuisiner, faire plaisir aux gens qui m’entourent, essayer de nouvelles choses. J’avais aussi ma fameuse MICI qui m’a un peu forcée à arrêter de trouver des excuses et me mettre sérieusement en quête d’un régime adapté. Et surtout je m’ennuyais fermement dans un travail qui ne me procurait aucun accomplissement personnel, voire de la culpabilité car il n’était plus du tout en phase avec mes valeurs personnelles.

La conséquence ?

Tout s’est enchaîné, j’ai commencé à me renseigner en Août 2017, puis je me suis inscrite aux cours pour adultes de la Mairie de Paris (ou je n’ai pas été tirée au sort d’ailleurs) et j’ai commencé les démarches.

Première étape: l’inscription

Pour connaitre les dates d’inscription, rendez vous ICI

Pour les inscriptions,il vous suffit de choisir votre académie: ICI et de suivre les étapes de demande de dossier et de remplir les informations requises.

Une fois l’inscription envoyée , vous devrez imprimer votre dossier et l’envoyer par courrier (en LRAR) selon les dates communiquées. Puis attendre la confirmation d’inscription. Ce qui prend un certain temps, donc pas d’inquiétude. Vous recevrez un premier courrier de bonne réception.

Ensuite, il faudra attendre de recevoir votre convocation. Attention, vous pouvez passer dans les premiers, et dans ce cas recevoir votre convocation pour l’épreuve pratique (la plus importante) 15 jours avant seulement, il faut donc se tenir prêt.

Petite info: Si vous avez un diplôme supérieur ou équivalent au CAP vous pouvez être dispensé de certaines matières à passer. Renseignez vous auprès de votre académie. Il vous suffit de joindre votre diplôme le plus haut.

Deuxième étape: le matériel

Pour cela, j’ai fait mes recherches et je me suis aussi beaucoup aidée du blog de Miyu qui est très complet et rassurant.

Pour passer les épreuves théoriques, il vous faut les livres nécessaires à la préparation des épreuves. Vous trouverez tout un tas d’annales en ligne également. Je vous donne donc LE livre de référence. ATTENTION: cela suppose que vous soyez dispensés des épreuves théoriques de base (français, histoire…)

Personnellement, j’ai acheté tous mes livres sur le bon coin

technologie culinaire cap cuisine wild fork.jpg
lien 

 Pour passer les épreuves théoriques, il vous faut LE deuxième livre de référence et le matériel de pratique:

la cuisine de référence wild fork.jpg
lien

Celui-ci, je l’ai également trouvé sur le bon coin.

Pour le matériel pratique, voici la liste :

  • La tenue :
    • veste de cuisine
    • pantalon de cuisine
    • tablier
    • chaussure de cuisine
    • calot

Personnellement, j’ai suivi les conseils de Miyu et j’ai tout acheté sur le site monsieur-veste.fr.

  • Les ustensiles:
    • ensemble de couteaux
    • zesteur
    • canneleur
    • vide pomme
    • cuillère parisienne
    • économe
    • louche
    • maryse
    • fouet
    • spatule exoglass
    • corne
    • spatule plate à pâtisserie
    • pince à spaghetti
    • pince en inox pour retourner les viandes et poissons
    • paire de ciseaux
    • poches à douilles jetables
    • quelques douilles (unies et cannelées)
    • rouleau à pâtisserie
    • pique-tarte (ou une fourchette)

Idem, pour les ustensiles, j’ai investi dans la mallette Pradel, qui est un bon investissement, car en plus de vous fournir tous les couteaux dont vous avez besoin, vous aurez également certains autres ustensiles (soulignés dans la liste). Pour le reste des ustensiles, j’ai quasi tout trouvé chez Babou et autre magasins du genre. Donc pas besoin d’investir. Pour info, en plus de cette liste, j’ai amené avec moi un minuteur, un fouet électrique et des petites cuillères (car il faut tout goûter, tout le temps, pour rectifier l’assaisonnement).

Troisième étape: la préparation

Pour me préparer, j’ai utilisé principalement les deux livres cités ci-dessus et le programme superbement fait par oupslagourmande. Elle a vraiment fait un travail remarquable, car comme vous le verrez dans son article, elle a recoupé toutes les techniques et bases à connaitre par cœur mêlées dans des fiches recettes à savoir réaliser pour le jour J. C’est un gain de temps énorme et une source très très précieuse en terme de préparation (j’en profite pour la remercier très fort !). C’était donc ces fiches qui étaient mon programme de préparation. En parallèle (et c’est l’autre FACTEUR X qui m’a vraiment beaucoup aidé), je me suis inscrite au MOOC de l’AFPA.

Alors, il ne vous sera pas possible de suivre les cours à distance en direct car le MOOC s’est terminé en 2015, néanmoins, les supports et sources restent en libre accès une fois que vous vous êtes inscrits et vous avez quasi toutes les techniques et explications nécessaires.

C’est une vraie mine d’Or. En plus des vidéos, vous avez tous les documents et cours écrits avec le vocabulaire à retenir. Personnellement, j’avais tout téléchargé sur ma tablette et je révisais dès que j’en avais l’occasion pendant mes voyages et les transports. Pour accéder au MOOC, c’est par ici.

Petite astuce: je trouvais que les instructeurs étaient un peu lents pour parler donc j’ai ajusté la vitesse de la vidéo pour que ça soit un peu moins lent. Ce qui m’allait très bien 🙂

Mooc cuisine.jpg

J’ai également rejoint ce groupe Facebook .

Les membres de ce groupe étaient motivants, encourageants et super bienveillants. Ce qui aide beaucoup lorsque vous baissez un peu les bras…

En parallèle, pour voir ce qui m’attendait, j’ai aussi utilisé les annales en libre accès :

Ces annales sont aussi très utiles, car elles peuvent vous donner des idée et une perspective du déroulement des épreuves et des données exactes que vous aurez lors de ces épreuves.

Je sais que certaines personnes optent pour un stage intensif lors de la préparation de l’épreuve pratique.

Personnellement, je n’en ai pas eu le besoin. J’ai même choisi de ne pas faire de stage pour éviter de perdre confiance en moi car j’avais déjà eu une expérience à l’Atelier des chefs de Lille et ça ne m’avait pas du tout plu. De plus, je n’avais pas le budget pour cela.

Petite info: pour les demandeurs d’empli, votre diplôme peut être subventionné et soutenu par Pôle emploi. je ne sais pas dans quelle mesure mais je sais qu’ils aident beaucoup lorsqu’il s’agit de reconversion professionnelle de ce type. Je vous conseille vivement de vous renseigner auprès de votre conseillé Pôle emploi.

Voila, j’ai essayé d’écrire un article le plus complet possible, n’hésitez surtout pas si vous avez la moindre question. J’essaierai de faire un article sur l’épreuve pratique et les épreuves théoriques en elles-même! Tout ce que je peux dire c’est de VIVRE VOS RÊVES ! Il n’y a pas d’échec quand on essaye, j’en suis la preuve !

signature article

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s